Les rêveries d'un promeneur en Bretagne

 

 

 

Quelques fois mes rêveries finissent par la méditation, mais plus souvent mes méditations finissent par la rêverie ... rousseau

 

 

 

 


Trou de flibustiers, vieux nid
A corsaires !- dans la tourmente,
Dors ton bon somme de granit
Sur tes caves que le flot hante...

Ronfle à la mer, ronfle à la brise;
Ta corne dans la brume grise,
Ton pied marin dans les brisants...
- Dors ; tu peux fermer ton oeil borgne
Ouvert sur le large, et qui lorgne
les Anglais, depuis trois cent ans.

T. CORBIERE

 

 

 

 


 

 

 

Mais où sont donc
Elfes, lutins,
Fées et korrigans ?
Où sont-ils donc ?
Gémit en un radotant murmure
Le vieux chêne fatigué.
Ses branches ankylosées
S’agitent faiblement,
Sous la brise attentionnée.
Sa vieille mémoire de bois
Revoit de vagues lueurs
De bonheur et de jeunesse,
Quand dansait autour de son jeune tronc,
Tout le petit peuple
Des airs, des eaux et des bois.
Où sont-ils donc ?
Ont-ils rejoint les neiges d’antan ?
Et le vieux chêne pleure,
Sachant bien, à ses frissonnements
Qu'il savoure sa dernière brise d’été.

 

 

Un autre économiseur d'écran (fichier zip) qui vous proménera le long de la cote de granite rose. Cliquer ICI

 

CONTACT : Webmaster

1er  promenade2em  promenade3em  promenadeChant du goeland (Diaporama)4em  promenadeLe mystére Saint Dourien (Récit)5em  promenadeLe jusant de l'Empire (Roman)